Semestre 1

Intitulé des enseignements Cours TD TP ECTS
UNITES OBLIGATOIRES
Droit et politiques Littorales – Droit de la pêche (pdf) 25 5 4
Géomorphologie et dynamique des milieux littoraux (pdf) 20 10 4
Biostatistiques (pdf) 18 2
Océanographie Physique (pdf) 20 10 4
Ressources vivantes Marines (pdf) 20 10 4
Introduction aux Systèmes d’information Géographique (SIG) (pdf) 10 15 3
Insertion Professionnelle (pdf) 25 3
Anglais (pdf) 25 3
UNITE OPTIONNELLE (1 au choix sur 2 proposées)
Aménagement du littoral-Energies Marines Renouvelables (pdf) 15 5 3
Introduction à la bioinformatique (pdf) 15 5 3

GUIDE DES ETUDES du Master 1 FOGEM
Ligne de séparation

DESCRIPTION DETAILLEE:

 

UE: Droit et politiques Littorales – Droit de la pêche

 

Responsable : Christophe LEFEBVRE

Descriptif des objectifs :
– Connaître les fondements politiques des dispositions juridiques internationales, européennes et nationales sur le droit de la mer et du littoral
– Connaitre le droit de la pêche
– Connaitre les objectifs marins de la convention sur la diversité biologique
– Acquérir les bases juridiques et réglementaires du droit de l’environnement littoral et marin.

Descriptif du Contenu :
L’UE décrit les dispositions générales du droit de la mer, les fondements politiques des engagements des Etats dans le cadre des conventions sur les mers régionales. Il décrit aussi les enjeux marins de la convention sur la diversité biologique, en particulier les engagements pris dans le cadre des conférences des Parties contractantes de la Convention.
L’UE présente le règlement communautaire des pêches, les principales Directives européennes qui concernent la protection de la mer et du littoral, ainsi que le règlement communautaire des pêches
L’UE décrit les principaux outils opérationnels français pour la protection et la gestion intégrée du littoral et de la mer (Conservatoire du littoral, Agence des aires marines protégées), Conseil national de la mer et des littoraux.

Organisation pédagogique :
– Cours: 15h,
– TD: 10h
– TP : 5h
Sortie pédagogique sur le thème de l’aménagement intégré du littoral.

Connaissances et compétences acquises :
Connaissances :
– de base du droit de la mer et des règles de souveraineté sur la mer, fonctionnement des conventions internationales et modes de décisions politiques et techniques, mise en œuvre des engagements pris par les États dans le cadre des protocoles. Connaissance du droit de la pêche au niveau européen et national. Connaissance de base du droit européen de l’environnement littoral et marin et de la politique maritime intégrée européenne. Connaissance des outils français de protection et de gestion de l’espace littoral et marin
Compétences :
– Maîtriser les bases du droit de la pêche et de l’environnement littoral et marin au niveau international, européen et national.
Compétences additionnelles et transversales :
– Utiliser les savoirs du Droit pour comprendre la mise en œuvre des politiques de développement, de conservation, de protection des Écosystèmes.

Type d’activité auquel cette UE prépare et secteur d’activité :
Cette UE prépare aux métiers de Cadre Écologue, Gestionnaire de l’environnement, Chargé de Mission dans des collectivités territoriales. Elle apporte les connaissances générales indispensables en droit de l’environnement littoral et marin et les connaissances théoriques de l’aménagement et la gestion intégré de l’espace littoral et marin.

Modalités d’évaluation :
Examen final sur table sous forme d’épreuve écrite de 2 heures afin de juger de la compréhension des notions fondamentales enseignées en cours.

Acquis et Pré-requis conseillés :
Avoir des connaissances en géographie maritime et littorale est un plus mais n’est pas indispensable.

Langue de l’enseignement :
L’ensemble de l’enseignement est réalisé en français et peut inclure des supports pédagogiques complémentaires écrits en anglais.

Enseignants impliqués :
C. LEFEBVRE (ULCO)

Ligne de séparation

UE: Géomorphologie et dynamique des milieux littoraux

 

Responsable : Arnaud HEQUETTE

Descriptif des objectifs :
Le but de ce module est de fournir aux étudiants les connaissances de base pour leur permettre de connaître et comprendre la dynamique morphologique et l’évolution des milieux littoraux.

Descriptif du Contenu :
– Les facteurs naturels de la diversité morpho-sédimentaire des milieux littoraux (facteurs géologiques, océanographiques et climatiques)
– Processus hydrodynamiques et aérodynamiques en milieu littoral
– Processus sédimentaires dans la zone côtière (érosion, transport sédimentaire et sédimentation)
– Morphologie et évolution des milieux littoraux (plages et cordons littoraux, dunes côtières, falaises, estuaires, deltas)

Organisation pédagogique :
– CM : 10 h
– TD : 10h
– TP : 10h

Connaissances et compétences acquises :
Connaissances :
– des caractéristiques géomorphologiques et sédimentaires des milieux littoraux
– des processus hydro-météorologiques responsables de la dynamique morpho-sédimentaire des littoraux
Comprendre :
– les modes de formation et d’évolution des milieux littoraux sous l’effet des agents naturels
– la morphodynamique littorale à différentes échelles temporelles

Type d’activité auquel cette UE prépare et secteur d’activité :
Acquisition de connaissances fondamentales sur les milieux littoraux (dynamique et évolution) indispensables pour un parcours scientifique ou professionnel dans le domaine des environnements côtiers (aménagement et gestion des environnements côtiers).

Modalités d’évaluation :
Contrôle continu : 50% de la note finale
Examen de 2 heures : 50% de la note finale

Acquis et Pré-requis conseillés :
Aucun acquis spécifique n’est requis, mais des connaissances de base en sciences de la terre sont conseillées.

Langue de l’enseignement :
L’ensemble de l’enseignement est réalisé en français.

Enseignants impliqués :
A. HEQUETTE (ULCO), M.-H. RUZ (ULCO), C. VERPOORTER (ULCO)

Ligne de séparation

UE: Biostatistiques

 

Responsable : Urania CHRISTAKI

Descriptif des objectifs :
Collectionner, organiser et interpréter des données numériques sont désormais indispensables dans tous les domaines scientifiques, en industrie et en entreprise. Le module a comme objectif d’apporter aux étudiants une solide compréhension des statistiques, afin de les aider à progresser vers des concepts et analyses plus complexes.

Descriptif du Contenu :
– Introduction aux principes appliqués à tous les tests statistiques.
– Statistiques Uni-variées, test paramétriques, tests non-paramétriques (test-t, test-F, Tests Chi-2, corrélation, analyse de variance, régression…).
– Statistiques multi-variées (indices de similarité, dendrogramme, analyses en composantes principales -ACP, analyses factorielles des correspondances – AFC)
Le module est organisé en séances cours/TD en salle informatique.

Organisation pédagogique :
– CM-TD : 18h

Connaissances et compétences acquises :
Connaissances : Organiser, analyser et interpréter des données numériques.
Compétences :
– Associer les concepts statistiques au design expérimental.
– Choisir le test statistique qui convient aux données.
– Etre capable d’exécuter des tests statistiques avec un logiciel gratuit (e.g PAST)

Type d’activité auquel cette UE prépare et secteur d’activité :
Connaissances théoriques et appliquées indispensables pour un parcours scientifique ou professionnel.

Modalités d’évaluation :
Examen final sur table.

Acquis et Pré-requis conseillés :
Avoir des connaissances de base en statistiques uni- et multivariées.

Langue de l’enseignement :
Français, logiciel en anglais

Enseignants impliqués :
U. CHRISTAKI (ULCO), D. VINCENT (ULCO), ATER, et autres enseignants ULCO
Ligne de séparation

UE: Océanographie Physique

 

Responsable : Cédric JAMET

Descriptif des objectifs :
Compréhension des bases de l’océanographie physique et chimique.

Descriptif du Contenu :
– Description de l’océan mondial et son rôle des océans dans le système climatique
– L’eau de mer propriétés physiques (Température, Salinité, Densité), Optiques
– La circulation océanique à grande échelle (circulation thermohaline, courants géostrophiques couche limite et courants de dérive d’Ekman, gyres, tourbillons, upwellings etc..)
– Télédétection des océans (température de surface de l’océan, hauteur de la mer, biogéochimie: concentration en chlorophylle, carbone organique particulaire)
– Couplage physique-biogéochimie

Organisation pédagogique :
– CM : 15 h
– TD : 5h
– TP : 10h

Connaissances et compétences acquises :
– Connaissances sur les concepts de base d’océanographie physique de base et leur importance pour le climat de la planète et la vie dans les océans
– Compréhension des mouvements océaniques
– Mise en situation de prélèvements en mer de mesures physiques
– Application des équations du mouvement à l’océan
– Compréhension des interactions entre les différents paramètres physiques causant la circulation océanique
– Traitement et Analyse de mesures issues d’outils complémentaires (instrumentation in-situ et capteurs satellites). Etude de leur complémentarité.

Type d’activité auquel cette UE prépare et secteur d’activité :
Connaissances générales et théoriques indispensables en Océanographie
Modélisation des courants marins
Mesures expérimentales
Traitement de données satellites

Modalités d’évaluation :
Notes de compte-rendu de TP
Examen final sur table

Acquis et Pré-requis conseillés :
Licence en sciences physiques, physique-chimie est préférable.

Langue de l’enseignement :
L’ensemble de l’enseignement est réalisé en français. Le matériel documentaire est en français et en anglais.

Enseignants impliqués :
C. JAMET (ULCO), L. DUFORET (ULCO), A. SENTCHEV (ULCO)

Ligne de séparation

UE: Ressources vivantes Marines

 

Responsable : Dorothée VINCENT

Descriptif des objectifs :
L’objectif général de ce module est d’acquérir des connaissances avancées sur les ressources marines, d’appréhender et de comprendre les facteurs responsables de leur variabilité à différentes échelles. Plus spécifiquement il s’agira d’initier les étudiants à l’état des ressources et à leur valeur et de leur présenter les pratiques, les contraintes pesant sur l’usage durable des ressources.
Un volet de ce module vise à initier les étudiants au domaine de l’aquaculture en tenant compte des aspects et enjeux nutritionnels mais également des développements relatifs au modèle d’aquaculture intégrée.

Descriptif du Contenu :
Cours Magistraux :
– Les Principales Ressources Vivantes Marines = Etats, fluctuations et variabilité
– L’exploitation des ressources vivantes marines – la surpêche, une question d’échelle ?
– Variabilité des traits d’histoire de vie des RVM : causes et conséquences sur leur démographie
– Aquaculture : enjeux d’une économie qui conditionne notre assiette et notre bien-être
– Pisciculture et pêche (production et consommation)
– Le poids économique d’une source de protéines (Aquaculture)
– Rôle de l’aquaculture dans l’amélioration de la nutrition humaine

Travaux Dirigés
– Impact des espèces invasives sur les ressources vivantes marines
– Dynamique des populations de poissons : croissance et relations allométriques
– La phase larvaire : période critique de la vie du poisson et impact sur le recrutement
– Aquaculture intégrée : approches innovantes et cas d’étude en Mer du Nord

Travaux Pratiques
– Etude numérique de la dynamique des stocks de poissons : projet personnel
– Les traits biologiques des poissons : échantillonnage in situ et analyses de laboratoire

Organisation pédagogique :
– CM : 10h
– TD : 10h
– TP: 10h

Connaissances et compétences acquises :
Connaissances :
– RVM existantes et exploitables
– Principaux modes de gestion et échelles d’observation
– Bonne et mauvaise pratique en terme de gestion des populations et les indicateurs d’état de ressource
– Notions d’espèces introduites
– Aquaculture
Compétences acquises :
– Etre capable de mettre en œuvre une stratégie d’échantillonnage pertinente pour l’étude de la condition des poissons.
– Réaliser une étude numérique adaptée à la dynamique des stocks de poissons (Fishbase)
– Etre capable d’extraire une information pertinente et synthétique à partir de l’analyses de documents scientifiques.

Type d’activité auquel cette UE prépare et secteur d’activité :
Connaissances théoriques et appliquées indispensables aussi bien pour un parcours scientifique que professionnel.
Bureau d’étude, cadre de recherche, association, chargé de mission sont autant d’activités professionnelles auxquelles prépare ce module.

Modalités d’évaluation :
Examen terminal CM/TD (2/3 de la note finale)
Compte rendu de TP (1/3 de la note finale)

Acquis et Pré-requis conseillés :
Avoir des connaissances de base en biologie animale et en écologie selon le programme dispensé en Licence Sciences de la Vie, Biologie ou équivalent. Avoir des connaissances de base en analyses de données (Module Biostatistiques 1).

Langue de l’enseignement :
Enseignement en Français ; certains supports pédagogiques seront réalisés et distribués en Anglais

Enseignants impliqués :
R. AMARA (ULCO), A. DELEGRANGE (Vacataire), J. DENIS (Vacataire), B. ERNANDE (Ifremer Boulogne sur mer), C. LUCZAK Univ. Artois), D. VINCENT (ULCO), J. L. ZAMBONINO (Ifremer Brest)

 

Ligne de séparation

UE: Introduction aux Systèmes d’information Géographique (SIG) appliquées aux Sciences de la mer

 

Responsable : Charles VERPOORTER

Descriptif des objectifs :
Collectionner, organiser et interpréter des données numériques est nécessaire dans tous les domaines scientifiques, aussi bien en industrie qu’en entreprise. Ce module a comme objectif principal d’initier aux divers principes qui accompagnent les systèmes d’information géographique (SIG) ainsi qu’à leur mise en œuvre au travers des logiciels adaptés (i.e., ArcGIS, Quantum GIS). Dans ce cadre général, les objectifs de l’UE6 sont à la fois de disposer d’une initiation pratique générale sur les SIG et de maitriser les géo-traitements en lien avec l’analyse spatiale et la gestion des bases de données géographiques. Au travers la réalisation de géotraitements simples, le module aura aussi pour objectif secondaire d’établir une compréhension solide en géostatistique pour aider les étudiants à progresser vers des concepts propres aux analyses spatiales.

Descriptif du Contenu :
– Se former aux différentes interfaces de plusieurs logiciels de SIG disponibles tels que : ArcGIS, et/ou Quantum GIS.
– Traitement des données, gestion des bases de données géographiques et/ou écologiques.
– Savoir structurer et gérer une base de données géo-référencées ; l’exploiter par des représentations cartographiques pertinentes.
– Maitriser les outils impliquant : la conversion des données, l’analyses spatiale, les requêtes géographiques et par attributs ; les géo-traitements.
– Utiliser des traitements géostatistiques simples adaptés aux représentions cartographiques, et complémentaire aux analyses biostatistiques réalisées sur les bases de données écologiques.
– S’initier à la recherche et aux traitements de bases de données publiques telles que celles issues des services d’acquisition de données géographiques (Géoportail, données satellites…).

Organisation pédagogique :
– CM : 5h
– TD : 5h
– TP : 15h

Connaissances et compétences acquises :
Connaissances : Connaissances théoriques des outils géomatiques élaborés et connaissances pratiques sur la mise en œuvre de ces outils.
Compétences :
– Initiation aux logiciels de SIG communément utilisés par les professionnels (ArcGIS, et/ou Quantum GIS).
– Mettre en forme et gérer des bases de données.
– Analyser et interpréter des données numériques.

Type d’activité auquel cette UE prépare et secteur d’activité :
Connaissances théoriques et appliquées indispensables aussi bien pour un parcours scientifique que professionnel. En effet, les SIG sont utilisés à tous les niveaux dans des domaines variés comme la surveillance de la qualité des milieux, de la prévention des risques, de l’évolution des écosystèmes, ou de la gestion des espèces exploitées ou encore la maîtrise du traitement des données pour la cartographie des habitats…

Modalités d’évaluation :
Examen final (CM/TD/TP) de 3 heures sous forme de question de cours et d’évaluation pratique sur ordinateur.

Acquis et Pré-requis conseillés :
Savoir utiliser un tableur, avoir des connaissances de base cartographie et en en statistiques descriptives uni- et multivariées (e.g. test statistiques) sont conseillées.

Langue de l’enseignement :
L’ensemble de l’enseignement est réalisé en français et pouvant inclure des supports pédagogiques complémentaires écrits en anglais.

Enseignants impliqués :
C. VERPOORTER (ULCO), ATER (ULCO).

Ligne de séparation

UE: Insertion Professionnelle

 

Responsable : Sylvie CAPELLE

Descriptif des objectifs :
Faciliter l’entrée de l’étudiant dans le monde professionnel à la fin de sa formation. A l’issue de cette UE, l’étudiant devra être capable :
– Définir un projet professionnel
– S’approprier les outils de techniques de recherche d’emploi
– Identifier et construire son réseau
– Comprendre l’intérêt des réseaux sociaux
– Sensibiliser et présenter les réseaux sociaux comme un levier pour leur insertion professionnelle

Descriptif du Contenu :
Affiner son projet, connaître et développer son réseau :
– Finaliser le bilan de ses compétences
– Affiner le projet en intégrant le stage de L3
– Confronter son projet au marché
– Elaborer un plan d’actions pour atteindre son projet
– Choisir et rechercher des stages en cohérence avec son projet
– Atelier CV, Lettre de motivation avec relecture individuelle
– Atelier entretien avec simulation et débriefing
– Simulation d’entretien

Organisation pédagogique :
– TD : 25h (+ travail personnel)

Connaissances et compétences acquises :
Connaissances :
– Formaliser les savoirs et savoir-faire issus de la formation, des expériences professionnelles et extraprofessionnelles
– Mettre en valeur et présenter ses réalisations
– Déterminer et illustrer ses savoir-être
– Identifier les valeurs / motivations au travail
– Elaborer un projet professionnel, le confronter au marché de l’emploi et ainsi identifier son potentiel marché
– Déterminer les étapes à franchir pour réaliser son projet
– Produire des outils de recherche de stage / d’emploi efficaces
– Préparer ses futurs entretiens

Compétences additionnelles et transversales :
– Elaborer et mettre en œuvre des stratégies de recherche
– Evaluer la pertinence de l’information trouvée, l’ordonner, la hiérarchiser, la synthétiser
– Savoir utiliser l’information
– Etre en veille permanente
– S’exprimer en public
– Comprendre le contexte socio‐économique

Type d’activité auquel cette UE prépare et secteur d’activité :
Cette UE prépare à l’Insertion professionnelle dans les différents métiers dans le domaine de la recherche fondamentale et appliquée en écologie et biologie marines, à la gestion intégrée des écosystèmes marins, à la conservation. Préparation également à la poursuite des études en Doctorat en France et à l’étranger.

Modalités d’évaluation :
Note de participation active (1/4) et présentation orale (3/4) pour la partie IP
Pour le CEL, une QCM
Note finale : 1/5 note CEL + 4/5 note IP

Acquis et Pré-requis conseillés :
Avoir suivi des modules de projet personnel professionnel dans ses universités. Avoir suivi des cours d’anglais et/ou ayant déjà passé des certifications de niveau B1 ou B2.

Langue de l’enseignement :
La majorité de l’enseignement est réalisé en français et une partie en anglais.

Enseignants impliqués :
S. CAPELLE (ULCO), JF BROUTTIER (ULCO)

 

Ligne de séparation

UE: Anglais

 

Responsable : Anne Wagner

Descriptif des objectifs :
– Approfondir les bases spécialisées (orales et écrites) par le biais de la presse semi spécialisée et spécialisée.
– Consolider les compétences rédactionnelles et orales en situation professionnelle.
– Favoriser l’autonomie lors d’exercices écrits et oraux.
– Préparation d’examens internationaux.

Descriptif du Contenu :
– Compétences d’argumentation : prise de position, expression, demande et conclusion.
– Préparation au CLES 2
– Présentation orale scientifique avec power point
– Rédaction d’un CV international professionnel ou de recherche
– Rédaction d’une lettre de motivation
– CRL obligatoire (10h à effectuer en autonomie sur le site dédié)

Organisation pédagogique :
– CM/TD : 25h

Connaissances et compétences acquises :
Connaissances : Développement des compétences professionnelles écrites et orales

Compétences :
1- Se vendre à l’international :
a. Techniques de rédaction d’un C.V. pro ou recherche à l’international
b. Techniques d’écriture d’une lettre de motivation en anglais
2- Acquérir des techniques de communication efficaces dans le domaine environnemental:
a. Gestion d’exposés (expressions écrite et orale)
b. Simulation de débats et de gestion d’équipe.
3- Préparation au CLES 2 (passage obligatoire)

Compétences additionnelles et transversales : Capacités d’analyse, de rédaction et d’expressions écrite et orale

Type d’activité auquel cette UE prépare et secteur d’activité :
Compétences utiles pour intégrer et gérer des équipes dans les domaines de l’environnement

Modalités d’évaluation :
La notation se base sur un contrôle continu des connaissances
CONTROLE CONTINU (expressions écrite et orale, compréhensions écrite et orale) + CRL + CLES 2 OBLIGATOIRE

Acquis et Pré-requis conseillés :
Anglais niveau B1, voire B2.

Langue de l’enseignement :
Cet enseignement est proposé en anglais.

Enseignants impliqués :
WAGNER A. (ULCO)

 

Ligne de séparation

UE: Aménagement du littoral-Energies Marines Renouvelables

 

Responsable : Alexei SENTCHEV

Descriptif des objectifs :
– Connaître les enjeux de la politique nationale et européenne en matière de la transition énergétique.
– Savoir évaluer les ressources énergétiques marines disponibles et leur répartition géographique.
– Connaitre des méthodes de conversion de l’énergie marine et les principes de fonctionnement de récupérateurs.
– Sur la base de l’expérience existante, savoir évaluer les impacts sur l’environnement de différents types de récupérateurs de l’énergie marine.
– Acquérir les bases nécessaires pour l’évaluation de performance et de rentabilité de systèmes.

Descriptif du Contenu :
Politique nationale et européenne de transition énergétique et le programme régional « La troisième révolution industrielle » en matière d’utilisation d’énergie renouvelable.
Sources des énergies marines et état de la maturité de différentes technologies de récupération de ces énergies. Défis et solutions techniques, performance, rentabilité de systèmes – récupérateurs. Analyse de fonctionnement de systèmes en exploitation (éolien off-shore, marémotrices, hydroliennes) et en phase de tests (houlomoteurs, thalasso-thermie). Etude d’impact de récupérateurs sur l’environnement.

Organisation pédagogique :
– CM : 10h
– TD : 5h
– TP : 5h

Connaissances et compétences acquises :
Connaissances : de base en océanographie et en environnement marin.
Compétences : additionnelles et transversales dans le domaine des énergies marines renouvelables.

Type d’activité auquel cette UE prépare et secteur d’activité :
Cette UE prépare aux métiers de cadre – gestionnaire de l’environnement, chargé de mission dans des collectivités territoriales. Elle apporte les connaissances générales indispensables pour l’évaluation de contraintes, de gains, de valeurs ajoutées et d’impacts d’utilisation des énergies marines renouvelables pour des territoires et des collectivités.

Modalités d’évaluation :
Examen final sur table sous forme d’épreuve écrite de 2 heures afin de juger de la compréhension des notions fondamentales enseignées en cours.

Acquis et Pré-requis conseillés :
Avoir des connaissances en physique de l’environnement marin, en météorologie est un plus mais n’est pas indispensable.

Langue de l’enseignement :
L’ensemble de l’enseignement est réalisé en français et peut inclure des supports pédagogiques complémentaires écrits en anglais.

Enseignants impliqués :
A. SENTCHEV (ULCO),  A. BALLAY (ECOPLAGE)

 

Ligne de séparation

UE: Introduction à la bioinformatique

 

Responsable : Sébastien MONCHY

Descriptif des objectifs :
Acquérir une expertise dans l’analyse des données moléculaires et génomiques grâce à l’utilisation des outils de bio-informatique. L’expertise acquise permettra à l’étudiant d’être autonome dans le traitement de données, au sein des laboratoires de recherche publics ou privés ayant de plus en plus souvent recours à l’utilisation d’approches moléculaires pour l’étude et la gestion des écosystèmes naturels.

Descriptif du Contenu :
L’étudiant recevra une formation théorique et pratique sur l’utilisation des outils de bio-informatique existants. Il s’agira d’apprendre à utiliser et à interroger les bases de données publiques, à réaliser des comparaisons et des alignements de séquences nucléiques, à construire des réseaux d’interaction et des arbres phylogénétiques simples, et à acquérir les notions de base nécessaire à l’analyse des données issues des plateformes de séquençage à haut débit. Cette formation sera illustrée par des exemples concrets tirés de données de diversité marine recueillie au sein de laboratoires de recherche.

Organisation pédagogique :
– CM : 10h
– TD : 5h
– TP: 5h

Connaissances et compétences acquises :
– Interroger une base de données
– Rechercher des séquences similaires entre-elles
– Aligner des séquences nucléiques ou protéiques
– Construire des arbres phylogénétiques
– Analyse en réseau
– Mettre en évidence la biodiversité marine à partir d’un jeu de données de séquences

Type d’activité auquel cette UE prépare et secteur d’activité :
L’étudiant acquerra une autonomie dans le traitement des données moléculaires, qui sont de plus en plus souvent traitées au sein des laboratoires de recherche publics ou privés pour étudier la diversité et le fonctionnement des écosystèmes naturels, ainsi que pour en améliorer et en optimiser la gestion.

Modalités d’évaluation :
Examen CM/TD de 2h

Acquis et Pré-requis conseillés :
Aucun.

Langue de l’enseignement :
Français

Enseignants impliqués :
S. Monchy (ULCO)